Il y a des fois

Publié le par Martin Greere

       Parfois on se sent seul dans la foule, c'est pas mon cas, je suis assis sur une chaise et je ne me sens pas seul, mais je ne savais pas du tout comment débuter cet article sans entrer dans le vif du sujet d'emblée et perdre toutes mes munitions comme un con pour vous faire saliver des secondes durant.

Venons donc à nos moutons je vous prie. Aujourd'hui après avoir affronté des pluies diluviennes que seul Noé en son temps avait vu, nous pûmes, ma patronne et moi, nous réfugier dans sa Classe A (eh oui c'est une patronne), nous avons viré sur la droite, la gauche, par moment nous allions même tout droit, c'est une habitude des automobilistes qui s'adaptent à la biscornuité des rues, les cons.
Avec l'aide d'autres congénères nous avons même fait fondre la callote glacière, tué des insectes et fait s'échouer des baleines, trop bien!

Et pendant que nous enterrions joyeusement l'avenir, de son index droit, elle (ma patronne suivez un peu!) nous envoya directement sur France Culture. C'est un peu grâce à elle que j'écris un article avec du passé simple.
C'est dingue comme les gens peuvent déblatérer des conneries avec un vocabulaire soutenu comme on en fait plus, bordel!
Je ne suis évidement pas au niveau, je ne peut écrire un article sans un juron, sinon ce n'est pas moi, sans doute un autre dans mon corps, avec mes poils, et mon vier, mais pas moi. Alors que eux, débitent des cagades foudroyantes sur la minéralisation de l'escaladeur, sur le "moi" dans son canapé et le "moi" pas dans son canapé, sans tortiller.
Enfin ce n'est pas réellement un problème vu que de toute façon mes chaussettes n'ont pas changées de couleur et j'ai cagué marron, tout va bien dans le meilleur des mondes.

En réalité ce qui me pose un problème avec ce type de radio d'obédience intellectuellique, c'est le ton des gens qui viennent y bavasser, ils ont tous la même manie qui les poussent à dire des choses telles que "Le temps imaginaire, celui des physiciens, pas le temps réel des escaladeurs qui sont dans le moment présent. Le temps imaginaire celui des photos, comme quand on regarde une photo de Turlu Tutu dans le quatrième mouvement de l'Abattoir, c'est la saisie d'un instant présent perpétuel, comme lorsqu'on grave un film sur le silicium du DVD, alors que pour Turlu Tutu au moment de la photo il était dans le temps présent, maintenant il ne l'est plus...."

Putain! Tous ça pour dire que quand tu pratiques la varappe il faut rester concentrer et ne pas relâcher l'effort. En fait c'est comme souvent, les mecs qui savent une chose vont en étaler jusque sur les bords de la tartine, et quand il n'y a rien à dire, ils ont cette faculté à rajouter des exemples à la con.

Et tout ça sur le même ton monotone, il arrive qu'on ne distingue même pas les deux intervenants, même les jingles musicaux de rubriques sont mous, les pubs sont molles, on ne se rend même pas compte qu'il y a un changement. Ca fait fond sonore.

Dimanche à cette heure-ci je serais à Barcelone.


Publié dans Morceaux choisis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U
Bon en tout cas c'est clair, pour les non pratiquants verbaux du verbe et de l'emphase ben... c'est cool pour se taper un bon roupillon !
Répondre
M
<br /> Tutafé^^<br /> <br /> <br />