Amour

Publié le par Martin Greere

       Je suis amoureux, dis comme ça c'est cucu, et je préviens tout de suite pour ceux qui lisent ce blog et me connaissent en vrai, c'est pas une personne, pas de fausse joie, je suis jeune.
En fait c'est une chose, mais pas quelque chose de palpable, plutôt comme une réalisation, comme être amoureux d'un discours, c'est du vent, ben là c'est pareil.

Enfin, amoureux.... c'est surtout pour rendre l'article intéressant, sinon, d'un coup ça tombe et c'est flasque et mollasson, un peu comme popole après plusieurs saillies à la suite.
Donc, l'amour, non, pour être plus réservé et pudique je dirais que c'est quelque chose qui m'a bien plût, surtout à regarder.
Non c'est pas un film de boule, avec des chinois qui compte, rien à voir!

En fait, je ne dormais pas, le marchand de sable avait tracé tout droit au rond point, et je l'attendais en position horizontale devant la télé, a zapper sur le bouquet hertzien.
Et par hasard, je me suis arrêté sur ARTE, il y avait alors, une espèce de cérémonie, avec des gens bien habillés et bien coiffés qui, de leurs grand yeux savouraient des extraits de spectacles de danse.

D'avance je précise, je n'y connais rien, je dirais même plus, que dalle. Les termes, ce que c'est censé être tout ce blabla d'artiste visant à diviser le monde en deux, ce qui s'y connaissent et les autres. J'exprime donc, ce que j'ai vu, pensé et ressentit avec mes mots assez limités.

Il y eu un mec, qui lève la jambe vachement haut, qui étudiait un style de danse contemporaine, avec des gestes les moins fluides possibles, on aurait cru voir des cassures, des postures étranges, comme si les coudes étaient montés à l'envers. Et pourtant l'ensemble semblait harmonieux, comme quoi des danseurs clochant à l'aspect un peu gauche, restent tout de même fluides.

Mais il y eu aussi, un moment, dans cette cérémonie, bien plus intense en ce qui me concerne, pendant lequel un mariage entre rythme, puissance, sensualité et sensibilité s'est réalisé, une bien belle alchimie, pour égayer l'attente de Morphée.
Taper du talon, et claquer des doigts, faire tourner ses poignets, donner une forme à la musique, ça ressemblait à ça, l'incarnation de la musique comme une chose plus réelle qu'audible. C'est un peu flou, j'arrive à peine à me l'expliquer avec des mots, mais dans ma tête l'idée est claire, désolé l'USB sur le crâne n'existe pas.

Une danseuse de flamenco envahi l'écran, accompagnée par un petit trio (la vidéo qui suit n'est pas celle que j'ai vu, j'ai pris ce que j'ai trouvé, mais c'est bien aussi)
Je vous laisse regarder.


C'est décidé, ma femme devra savoir le danser!

Publié dans Morceaux choisis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
ah... genial les soirait arte ya que sa de vrais aprai (pc console nolife borne bourage baisage...etc...etc) n'en peche que arte etait reelment ma chaine prefairait avent que nolife ne debarque... et puis l'amour ces beaux meme si c'est pour un nanimaux ou une danse ou koi kes ^^
Répondre
M
<br /> Surtout pour les nénuphard!<br /> <br /> <br />
P
Salut,j'aime bien votre blog, je debute sur overblog et je voulais savoir votre avis sur mon blog. Pouvez vous me fair part de vos impressions ? Et en meme temps le faire connaitre a des personnes à qui cela peut interéssé? Merci et à bientothttp://pliskin06.over-blog.com
Répondre
A
C'est bien joli dis-moi, et puis, c'est rare de trouver des personnes qui "aiment" ce genre de danse, et qui regardent ARTE le soir ! Bon, j'te cache pas que je regarde parfois, le soir il passe des films completement psyche'. Mais j'ai quand même pu apercevoir recemment Milla Jovovich (assez jeune) et un autre acteur, qui était soit, autiste, soit completement derangé dans le film. Je ne saurai te dire le titre...Mais voir des acteurs qui sont aujourd'hui reconnus mondialement, sur une chaine sans prétentions, ça fait bizarre. A plush !
Répondre
M
<br /> Ben c'est surtout que j'avais rien a branler, c'est le dernier recours!<br /> <br /> <br />