Accepter le futur...

Publié le par Martin Greere

        Il est 20h, le soleil brille, j'ouvre une autre bouteille de pastis, un nuage passe, je verse le flaï dans mon verre à fromage, les cigales se taisent, au tour de l'eau fraîche...glup...51, ça y est, l'apéro est finit.
Je rentre les olives, le reste de pâté au Porto, le quignon de la baguette, les chips, les cacahuètes...
04...91...02...48...07...tuuuuuuuut...tuuuuuuuut...tuuuu...Pizza Du Moulin, vous voulez?...clack...finalement j'ai pas faim.
J'attrape un cure-dent sur le congélateur, je m'installe devant la télé, une main grattant l'autre zapant...
1...2...3...4...5...6...7...rien...ah si, les infos, ça fait lontemps que je ne connais plus ce monde.

       "Nous apprenons à l'instant que la Troisième Guerre Mondiale est en marche, les Bisounours l'ont déclarée ce matin même aux Vipers, tout de suite le reportage de notre envoyé spécial, Estelle Cageot"....
"Ce matin les pains au chocolat commencèrent à pleuvoir sur tout le quart Nord-Est du pays, ce à quoi des bannanes furent la réponse"....
Nieu....la bave dégoulinant...la langue pendue...la main au chaud...le cure-dent baveux...les yeux ecarquillés...mes esgourdes n'arrivent pourtant pas à donner de sens logique à ce qui sort du poste. Soudain une envie me prend...

             

Publié dans Steph Opyca

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article