Anatomie - 3 -

Publié le par Martin Greere


Anatomie : c'est un jeu d'enfant.

    En la journée de grâce qu'est le 19 février 2007, j'ai décidé de m'entretenir, avec vous, au sujet d'un de nos membre qui effraie la chronique. A tel point que on n’en parle jamais. Récemment il y a bien une entité de carbone et d'eau qui en a parlé dans un de ses sketches, sinon vous l'auriez tous oublié. D'ailleurs, tellement on s'en fou, quand on le cogne, ça fait bien, bien mal! Par contre quand on y pense, on ne comprend vraiment pas le pourquoi du comment. Sans doute un vestige de notre évolution darwinienne.
Personnellement, sobre ou avec 2g de sang dans l'alcool, je ne suis jamais arrivé à lui trouver une quelconque logique, pourquoi lui plutôt qu'un autre? Tant de questions en suspend.





   Et oui, vous l'aurez compris, il s'agit du coude, qui peut être représenté sous SolidWorks, ou autres logiciels de CAO, par une liaison pivot. Etymologiquement parlant, il est de la même famille que "coudée", qui en latin, vient de "cubitus".
Par conséquent, on peut se laisser à penser que les latins, et potentiellement les grecs avant eux, avaient pris en considération la présence du coude (sans pour autant en trouver une utilité vu l'inexistence d'ouvrage à son sujet).
Il y a bien pourtant des tribus, de-ci de-là à travers les monts et les plaines, qui autrefois utilisaient leurs coudes soit en tant que maillet ou pilon, voir même comme arme dans certains sports de combat.


    Il ne faut pas oublier que le coude, dans à peu près 99% des cas, vient au monde avec son frère jumeau. On ne pourra les différencier que par leurs prénoms "Droit" et "Gauche". Ils mèneront leurs vies chacun. Parfois l'un claque plus jeune que l'autre. Mais en général, les deux voient la nuit en même temps, bien que la science évolue dans la greffe.


    Je suis tout de même étonné de ne pas voir des centaines, ou plutôt des milliers d'oeuvres portant sur le coude. Scandant sa beauté, ses attributs, ses cognures, ses jeux d'ombres, sa complexité, sa fragilité...Bref, il y aurait largement de quoi écrire "L'Encyclopédie du Coude", il manque juste quelques fadas pour l'écrire.


Le coude fera l'objet de recherches bien plus abouties ultérieurement.
Dans le prochain numéro nous parlerons donc d'une autre partie de notre anatomie.
D'ici là amusez vous bien avec vos coudes^^  



Publié dans Anatomie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
attends je me roule par terre mdr !!!
Répondre